Film Chavela Vargas

Documentaire : Chavela Vargas, icône de la musique mexicaine

Classé dans : / ÉVÉNEMENTS \ | 0

C'est lors du Festival Viva Mexico que j'ai eu la chance de découvrir en avant première le documentaire "Chavela Vargas : icône de la musique mexicaine" réalisé par Catherine Gund & Daresha Kyi et je vous invite à le découvrir en salle lors de sa sortie officielle le 15 novembre, en France.

La plus mexicaine des costariciennes !

Chavela Vargas, si vous n’êtes pas d’origine mexicaine, vous ne devez très certainement pas la connaître et pourtant cette chanteuse à la voix saisissante et à l’esprit révolutionnaire mérite que vous la découvriez.

Née le 17 avril 1919 au Costa Rica, c’est le Mexique qu’elle a choisi dès son plus jeune âge. Rejetée par sa famille, Chavela quitte son pays natal alors qu’elle n’est encore qu’une jeune fille, avec pour seule compagne : sa guitare.

Pendant plusieurs années, elle chante dans les bars de la Ciudad de Mexico en reprenant le style vestimentaire des chanteuses de ranchera de l’époque, jupe longues et cheveux bien tressé. Mais c’est lorsqu’elle affirme sa réelle personnalité et adopte un look plus masculin en portant un pantalon et son fameux poncho que le succès est au rendez-vous.

Dans ce reportage, nous découvrons avec humour, comment elle a réussit à s’imposer dans un milieu d’hommes machistes, en buvant plus qu’eux et en portant un pistolet; et avec tendresse, son amitié avec José Alfredo Jimenez, célèbre compositeur et chanteur de rancheras qui lui a écrit ses plus belles chansons et la fait connaître au grand public.

Chavela Vargas citation
Film Chavela Vargas
Film Chavela Vargas

Une femme de caractère

Chavela Vargas, la « Dame au poncho rouge » qui a révélé son homosexualité qu’à seulement 81 ans a eu une vie marquée de musique, de rébellion, d’amours passionnels et d’alcool.

Ce reportage, retrace tout ce parcours à travers l’interview de Chavela alors qu’elle a 71 ans et s’apprête à partir en Espagne, des archives vidéos et le témoignages de ces proches.

Pleine de vie, Chavela a réussit à surmonter de nombreuses épreuves, notamment le rejet de sa famille, ses 12 ans d’addiction à l’alcoolisme et une rupture douloureuse avec l’amour de sa vie.

Elle tient certainement cette force de son enfance difficile, car comme elle le dit « je me suis faite toute seule », « Toute ma vie j’ai été une femme avec du caractère. Même enfant. Je me suis « faite toute seule ». Personne ne m’a jamais dicté comment je devais me comporter. J’ai tout appris par moi-même à travers les larmes, la souffrance, la joie, la vérité et les mensonges. »

Une amoureuse de l’amour

Véritable séductrice, Chavela Vargas a eu plusieurs aventures et histoires passionnelles tout au long de sa vie.

Dans ce film documentaire, Chavela révèle même certaines anecdotes sur ses différentes conquêtes. Selon ses dires elle se glissait tard dans la nuit dans les chambres des maris pour leur voler leur femme et elle se serait enfuie avec Ava Gardner au mariage d’Elisabeth Taylor.

La belle et talentueuse Frida Kahlo a elle aussi était son amante et Pedro Almodovar « son époux dans ce monde » comme elle le nommait, celui-ci l’a accompagné tout au long de la fin de sa carrière et jusqu’à sa mort.

Mais son véritable amour et sa plus fidèle campagne restera à jamais : la solitude et elle lui rend hommage dans une sublime chanson intitulée : « Soledad ».

 

Chavela Vargas et Frida Kahlo